Jacques Braunstein

Ancien élève de l’école Boulle. Ancien directeur des Écoles d’Art de Nantes et Nancy. Peintre, Sculpteur, Écrivain, Homme…

1931 -
Né en France, dans la région parisienne
Ancien élève de l’école Boulle. Ancien directeur des Écoles d’Art de Nantes et Nancy. Peintre, Sculpteur, Écrivain, Homme…
« Si je t’oublie, SHOAH… le temps d’avaler ma salive… et je serai guéri… »
EMEN BE in « MOI GOLEM »

C’est comme si des milliers de voix auxquelles il s’en ajoute chaque jour murmuraient :

« Tu feras cela en mémoire de moi… de moi… de moi… »

Et moi je noue des nœuds comme d’autres salent le sel, des dizaines de nœuds, des milliers, des millions de nœuds, dans lesquels j’emprisonne les MAL, débordé comme l’Apprenti-Sorcier par l’ampleur de cette ambition démesurée.

Je tente, par la création d’objets-symboles, d’exorciser toutes les violences, toutes les cruautés, toutes les injustices, toutes les humiliations, toutes les intolérances qui font la honte de l’humanité.

Ici se trouve un lieu de réflexion :

Tu passes derrière le miroir et tu contemples avec un autre regard une œuvre plastique qui se joue de l’esthétisme pour parvenir au pathétique, une œuvre qui se transcende pour prétendre devenir œuvre-d’ART.

Les moyens plastiques sont simples, presque primitifs, à la portée de tout un chacun. Seule l’obsessionnelle complexité du jeu est dissuasive car elle peut entraîner à la folie. Cette complexité confère un caractère magique à ce travail où elle entremêle des connaissances et des pratiques culturelles et cultuelles puisées dans de nombreuses sociétés humaines, de tous temps, de partout.

Jacques BRAUNSTEIN – 1997